Accueil.Agenda.Activités.Associations.Culture.La Mairie.
Plan du site.
Recherche.
Contact.
Mode d'emploi.
Rumilly
en
Cambrésis
Culture
Petite histoire de Rumilly

Plus de mille ans avant la conquête ...

... de la Gaule par les Romains, notre village devait exister, peuplé de Gaëls, Celtes du Nord. Le Peulvan d’Hermès, la voie d’Hermène et un tumulus en sont des témoignages encore présents.

 

En 57 avant Jésus Christ ...

... Jules César poursuit sa conquête des Gaules et arrive au pays des Nerviens. Il parvient, avec beaucoup de difficultés, à occuper le territoire de la Nervie dont faisait partie Rumilly.

 

Les Francs, venus de Germanie ...

... chassèrent les Romains et exercèrent leur influence sur la population locale en imposant des prénoms comme Clotaire, Clodomir ou encore, Clovis.

 

Clodion le chevelu ...

... fut roi de Cambrai et fils de Mérovée. Les récentes découvertes archéologiques faites à l’occasion des travaux relatifs au « contournement de Cambrai », atteste la présence d’un village mérovingien, symétriquement au Mont sur l’Oeuvre par rapport à la route de Paris. Il y a forte raison de penser que ce village a été bâti près de la zone des fameuses anciennes carrières retrouvées dans les années 1980, au pied du Mont sur l’Oeuvre.

 

En 983 ...

... le fief de Rumilly devient une des pairies du Cambrésis. Sur acte du comte Arnould II.

     

En 1098 ...

... En vue de partir en croisade, le Seigneur Hugues de Rumilly participe au tournoi d’Anchin sous la présidence de Bauduin II, comte du Hainaut. Il signe la charte de fondation de l’abbaye d’Anchin.

 

La célébrité de Rumilly s’établit  au Moyen Âge ...

... au chateau fort de Rumilly, habité par Manassé, un turbulent seigneur qui ne cessait de guerroyer contre son suzerain, le comte évêque de Cambrai. Lassé de ces agressions, les troupes de l’évêque finirent par réduire le seigneur et brûler le chateau vers 1100.

 

En 1159 ... un dénommé Hugues de Rumilly fut enterré à Vaucelles car il a participé à la construction de la fameuse abbaye.    

En 1193 ... un Philippe signe la charte du Seigneur d’Esne aux habitants de ce village.

En 1221 ... On trouve aussi un dénommé Raoul de Rumilly.

 

La paroisse de Rumilly ...

... est créée en 1217 et choisit Saint Nicolas comme patron.

C’est à cette époque que Gilles de Bermerain agit comme tuteur de l’héritier en bas âge, Philippe de Rumilly.

 

En 1298 ...

... Godefroy de Rumilly est échevin (conseiller) à la ville de Cambrai.

 

Le 28 février 1337

...le roi de France, Philippe II fait acheter Rumilly pour son compte. C’est une époque de guerres incessantes, surtout avec les Anglais (Guerre de Cent Ans). Le campement de ces derniers étaient sur Rumilly lors du siège de la ville de Cambrai en 1339.

 

Charles, fils aîné du roi de France ...

... avait pour titre  « Seigneur de Crèvecoeur et Rumilly ».

 

En 1524 ...

Lorsque la Paix des Dames est signée entre Charles Quint et François 1er, Rumilly fit partie des Etats indépendants du Cambrésis, sous la suzeraineté de l’Empereur d’Allemagne et d’Espagne.

 

En 1553 ...

... C’est la Guerre de Trente Ans. Le conflit entre Henri II et Charles Quint conduit à la dévastation régulière des villages dont Rumilly. Malgré tout, l’indépendance est préservée.

 

Toutefois, en 1645 ...

... le marquis de Rambures veut chasser les Espagnols et les Français de la région cambrésienne. C’est encore une occupation qui conduit les habitants de Rumilly à quitter le bourg à chaque invasion pour se réfugier dans les immenses galeries des carrières de craies exploitées depuis longtemps.

 

En 1677 ...

... Louis XIV fait le siège de Cambrai. Le maréchal de Luxembourg s’installe à Rumilly en vue d’un encerclement de la ville. Rumilly, avec tout le Cambrésis, est rattachée à la France.

 

Jusqu’à la Révolution Française de 1789 ...

... Rumilly est une bourgade de paysans gouvernée par un bailli qui représente le seigneur. Le bailli est assisté d’ échevins choisis parmi les gens du village.. Le comte n’habite plus sur les lieux mais à Cambrai, dans un hôtel.

 

Les Rumillons étaient surtout des cultivateurs, bergers, tisserands, tailleurs de pierres, charrons, brasseurs, commerçants en laine, menuisiers ...

 

C’est en 1790 qu’ont lieu les premières élections ...

... à l’église. A Boulanger en fut le premier maire et M Pourpoint son secrétaire.

 

Quatre soldats napoléoniens ...

Tombèrent au cours des conquêtes. L’un mourut à Breda, un autre à Salamanque, un troisième à Valadolid et le dernier à Dantzig.

 

 

1870 ...

... C’est à nouveau la guerre avec l’Allemagne. Le 21 janvier 1871, les Prussiens tirent sur Rumilly et occupent le village pendant une courte durée, jusqu’à la déclaration de capitulation des Français.

 

On ne peut en dire autant pour la Guerre de 1914 - 1918 ...

... Après la bataille de la Somme en 1916, les Allemands ont opéré à un repli vers le Cambrésis et appliqué un système de défense dit « imprenable » appelé ligne Hindenburg. Rumilly était donc englobée dans cette zone de front (une tranchée comblée a été découverte en 1978 le long du chemin de la Barrière et de nombreuses munitions ont été exhumées lors de la construction de maisons).

Il a fallu attendre novembre 1917 pour essayer de rompre la défense allemande à l’aide de chars anglais, venus en masse (près de 450 engins Mark IV).

La bourgade fut détruite à 80% lors de cette offensive.

Il a fallu attendre octobre 1918 pour que Rumilly soit totalement libérée.

 

La guerre 1939/1945 ...

... laisse peu de traces

 

Depuis ...

Rumilly s’agrandit

 

 

 

     

Culture.
Culture
Bibliographie