Accueil.Agenda.Activités.Associations.Culture.La Mairie.
Plan du site.
Recherche.
Contact.
Mode d'emploi.
Rumilly
en
Cambrésis
Echos
 N° 12b - juin 2012
La Mairie
LES ECHOS DE RUMILLY   12 b

Edito  

Mes chères concitoyennes,  Mes chers concitoyens,

Dans le contexte économique actuel, la gestion d'une collectivité s'avère de plus en plus délicate, voire difficile. J'ai pourtant à cœur l'ambition de répondre à bon nombre de demandes, de porter des projets qui préparent l'avenir de la commune et qui répondent aussi aux besoins de chacun.

Comme l'an dernier et comme pour les années précédentes, vous m'avez fait l'honneur de me confier la gestion financière de la commune pour la durée de mon mandat. Ace titre, je présente avec mon équipe, un budget 2012 sans hausse de la fiscalité comme les années antérieures. Je puis vous dire que faire un mandat sans augmenter la fiscalité est une véritable gageure.

Ce travail est avant tout celui d'une équipe, notamment de certains membres du Conseil Municipal. Ils savent prendre leur responsabilité, ils votent les délibérations nécessaires à la bonne et saine gestion de la commune. Je tiens à remercier personnellement ces élus dévoués qui se reconnaîtront et qui m'accompagnent au quotidien.

Comme vous le savez, l'emploi demeure nia préoccupation. Je m'échine à multiplier les initiatives et actions pour tenter de ne laisser personne au bord de la route dans l'esprit qui m'anime, c'est-à-dire sans discrimination mais avec volontarisme.

Votre bien dévoué  Maire.

 

La ducasse du 27 mai 2012,   -  page 1

une fête réussie.

 

Dates des prochaines manifestations –  page 1

1er juillet :       Fête des Ecoles

14 juillet :       Fête Nationale

6 octobre :     Repas des Aînés

8 décembre :  Fête de la Saint Nicolas

 

Présentation générale du compte administratif 2011 – Affectation du Résultat –  page 2

L'exécution budgétaire de l'exercice 2011 affiche en Dépenses et en Recettes respectivement dans les sections de fonctionnement et d'investissement les réalisations suivantes :

 

Dépenses nettes    Recettes nettes

Section de fonctionnement             649.508,05€      931.502,87€

Section d'investissement               306.913,93€      354.685,09€

 

Le compte administratif 2011 de la commune fait apparaître les résultats de clôture suivants :

En section de fonctionnement un excédent net de 281.994.82€ En section d'investissement un excédent net de 47.771.16€

Au 31 Décembre 2007, la commune disposait de 230.000€ en caisse.

Mauvaise rumeur au 31 Décembre 2011, car la commune disposait de 500.000€ en caisse.

 

Présentation générale du budget primitif 2012 – page 2

Le projet du budget primitif 2012 a été élaboré sans recours à l'augmentation des impôts communaux. Il se présente en équilibre en dépenses et en recettes dans les deux sections de fonctionnement et de I 'investissement. Il s'établit comme suit :

  Dépenses             Recettes

Crédits de fonctionnement votés                      1.005.969,76€       1.005.969,76€

Crédits d'investissement votés                            491.352,89€          749.534,02€

 

Les taux d’impôts directs 2012 – page 2

 

Le budget communal en images et en couleurs – page 2

 

Comment se prépare et se vote un budget communal ? – page 2

Le budget communal est un document qui prévoit et autorise les recettes et les dépenses de la commune pour l'année en cours.

La préparation du budget relève du maire et est assurée par les services financiers de la commune.

Un budget doit être préparé en équilibre, de manière réelle et sincère. Le budget communal comprend deux sections : la section de fonctionnement et la section d'investissement affichant chacune les dépenses et les recettes.

Définition de la section de fonctionnement.

Les dépenses sont liées au fonctionnement des services communaux à savoir :

er Les charges de gestion courante. Les charges financières, les charges de personnel. les charges exceptionnelles.

Les recettes répondent aux produits de taxes fiscales communales, constituées de la taxe d'habitation, de la taxe foncière sur le bâti et le non bâti, les dotations de l'état, les produits

des services tels que les concessions funéraires, les revenus d'immeubles, les locations.

Définition de la section d'investissement.

Les dépenses sont liées aux achats d'équipements tels que : l'outillage, les véhicules, les équipements de bâtiments les travaux d'investissement de la commune tels que les aménagements de voiries de la commune, les installations techniques, les constructions de bâtiments communaux. la rénovation de bâtiments communaux les dépenses relatives au remboursement du capital de la dette.

Les recettes sont générées par les subventions d'investissement de l'état, de la région. du département. Ce sont aussi des aides financières accordées par la Communauté d'Agglomération de Cambrai dans le cadre de fonds de concours, par le Sénat ou l'Assemblée Nationale au titre  de la réserve parlementaire. Le fonds de compensation de la T.V.A. les excédents des recettes de fonctionnement, les emprunts, constituent  également une part significative des recettes d'investissement.

 

Noréade – page 3

Quatre années de combat ont été nécessaires pour trouver une issue très honorable pour la Commune qui se verra exonérée des paiements relatifs au contrat de déversement des eaux usées vers la Station de Masnières. Grâce au nouveau contrat, la commune a économisé 520.000€ et a évité une augmentation de 1,50€ le m3, prévue contrat initial.

En effet, un litige a opposé la commune à NOREADE Régie SIDEN-SIAN durant 4 ans et a obligé la commune à honorer les engagements pris par l’ancienne municipalité. Monsieur le Maire, accompagné de quelques élus, a donc reçu à diverses reprises, les autorités compétentes de NOREADE – SIAN, afin de trouver une solution amiable à ce dossier.

Il en résulte, qu’après de nombreuses négociations, les autorités de NOREADE – Régie SIDEN-SIAN, ont fait une proposition financière à la commune que l’on peut qualifier de « transactionnelle » visant à abandonner certaines créances, à condition que la commune de Rumilly-en­ Cambrésis adhère à NOREADE Régie du SIDEN-S1AN au ler Janvier 2013.

Il est à noter que les sommes engagées et dues par la commune de Rumilly-en-Cambrésis à NOREADE s'élèvent globalement à 672.000€. Les montants qui ont été réglés à .ce jour sont de  177.000€. Le solde d'investissement de 245.000€ a été annulé par NOREADE.

À cela s'ajoute un abattement de 50% sur le montant du fonctionnement à savoir un coût de 125.000€ au lieu de 250.000€ prévu initialement. C'est aussi un solde de trésorerie positif du budget S .E. A de 150.000€ qui abondera d'autant reprises la trésorerie de la commune.

Monsieur le Maire rappelle au Conseil Municipal les obligations d'assurer la continuité des engagements pris par l'ancienne municipalité et qu'il n'est pas d'entamer une polémique. À ce titre, Monsieur le Maire remercie le courage du Conseil Municipal pour la décision  qui a été prise.

 

Actes d’incivilté  - page 3

Contre qui ? Contre quoi ? Encore combien et pourquoi ? C'en est assez de supporter les actes d'incivilité !

En effet, face aux comportements d'irresponsables qui dégradent le bien public communal, Monsieur le Maire mène une réflexion efficace visant à identifier rapidement les auteurs de ces actes et a décidé de mettre en place une stratégie de lutte contre l'incivisme par des dépôts de plaintes. Monsieur le Maire reste à votre écoute et compte sur votre coopération pour mener ensemble ce défi.

 

Où se situe l’école de la République et le sens de la démocratie ? – page 3

Monsieur le Maire tient à porter à votre connaissance qu'il a été tenu d'attirer l'attention de Monsieur le Directeur Académique des Services de l'Éducation Nationale suite à l'attitude de Madame NOULIN, Principale du Collège Prévert de Masnières, visant à exercer des pressions sur les familles en leur indiquant que Monsieur le Maire de Rumilly-en-Cambrésis pénalisait le bon fonctionnement de ses scolaires pédagogiques.

En effet, Madame NOULIN a demandé aux enfants de Rumilly-en-Cambrésis, scolarisés  au Collège Jacques Prévert de Masnières, des participations financières au motif que Monsieur le Maire n'avait pas participé au versement d'une subvention annuelle de fonctionnement de 25€ par élève.  

À ce titre, Monsieur le Maire précise que la municipalité a plutôt choisi d'attribuer à chaque élève, un outil pédagogique dès son entrée en sixième au collège, à savoir un dictionnaire d'une valeur de 30€. De plus, la municipalité a offert deux voyages concernant deux classes du Groupe Scolaire Jules FERRY. À cet effet, Madame BAR, Directrice d'École ainsi que Madame HEUDENT, professeure des écoles n'ont pas manqué de remercier les élus.

Est-il normal que Madame NOULIN, Principale du Collège Jacques Prévert de Masnières, exerce une ségrégation à l’égard des élèves domiciliés à Rumilly-en-Cambrésis, qui est par définition une politique de mise à l'écart ?

Monsieur le Maire a considéré les propos de Madame NOULIN comme étant une attaque personnelle.

Monsieur le Maire rappelle que les subventions de fonctionnement versées aux associations locales et organisations  privées, sont votées par les membres du Conseil Municipal, et que l'octroi de ces subventions ne relève donc pas de la bonne volonté de l'autorité territoriale.

Enfin, il est rassurant de constater que d'autres Collèges d'Enseignement Secondaire, accueillant des élèves de Rumilly-en-Cambrésis, n'ont pas saisi le Maire pour de telles revendications.

Monsieur le Maire informe ses administrés que Monsieur Jean-Pierre POLVENT, Directeur Académique des Services de L'Éducation Nationale, en réponse à nos préoccupations, nous a informé que face à cette discrimination financière portant préjudice aux élèves originaires de Rumilly­-en-Cambrésis, avait décidé de diligente une enquête auprès de Madame la Principale  du Collège de Masnières.

 

Opération d’aménagement de la RD142 – page 4

Monsieur le Maire informe la population que les travaux seront menés conjointement par la Commune et le Conseil Général.

Ils représentent les travaux les plus importants du Cambrésis. A ce titre, Monsieur le Maire informe les usagers et les riverains que pour réduire la gêne, il est envisagé de traiter ces travaux de voirie en deux temps. Le démarrage se ferait tout d'abord en face du café P.M.0 jusqu'à la Mairie pour reprendre ensuite de la Mairie jusqu'à la sortie de l'agglomération.

A cet effet, Monsieur le Maire invite les Rumillions à faire preuve de tolérance durant ces travaux de voirie qui démarrent en septembre 2012 sur une route à fort trafic qui n'est plus en sécurité. Une première phase de travaux avait été entreprise, concrétisée par des marquages au sol et la mise en place de bacs à fleurs, afin de réduire la vitesse et l'espace.

Tous nos remerciements s'adressent à pour l'ensemble des partenaires co-financeurs de cette opération. L'opération d'aménagement des trottoirs sur la RD 142 sera financée à la fois par une subvention sollicitée auprès du Département du Nord, par une aide financière de 50.000€ demandée à la Communauté d'Agglomération de Cambrai au titre du fonds de concours, par un soutien financier dans le cadre de la réserve  parlementaire et par un autofinancement communal.

Monsieur le Maire regrette par ailleurs, que le Conseiller Général du Canton de Marcoing n'ait pas la même vision et n'ait pas souhaité apporter son appui la concrétisation du dossier.

C est grâce au soutien de Monsieur Patrick KANNER, Président du Conseil Général du Nord, qui a donné satisfaction aux Rumillions, lors de sa venue aux cérémonies du 17 Mars 2012.

 

La Mission Locale de Marcoing – page 4

est au service des jeunes entre 16 et 25 ans. Des conseillères en insertion professionnelle sont à leur écoute. Contact au 03 27 830 768

 

Le club des Aînés – page 4

Il fait bon vivre au Club des Aînés. Les causettes, les jeux habituels, les repas, les échanges amicaux sont autant d’instants de convivialité que partagent nos anciens jeunes, chaque mardi après midi, à la Salle des Fêtes communale.

 

Une centaine de jeunes ont été accueillis - page 4

A ce titre, Monsieur le Maire, accompagné de quelques élus et de la Mission Locale, a invité le 21 mai, les jeunes de 16 à 25 ans, qu’ils soient étudiants ou à la recherche d’un emploi, à venir participer à une rencontre visant à leur apporter des informations, des aides ou des solutions afin de mieux les orienter vers l’insertion professionnelle et élaborer avec eux un plan de carrière.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Budget 2012.
Échos 12a
Échos 13